Sophie Attia

Les 3 dangers de l’été pour votre page Facebook

Vous publiez régulièrement sur Facebook pour engager vos clients, convaincre vos prospects et attirer des talents. L’été et les congés arrivent, voici 3 conseils pour que votre page Facebook reste un des fers de lance de votre communication digitale même pendant l’été.

 

Téléchargez notre guide : 7 conseils indispensables pour générer des leads.

N’abandonnez pas votre page

L’été rime avec congés. La première question à vous poser est « qui gère la page Facebook » ? Cette question peut paraitre triviale mais bon nombre de dirigeants, directeurs commerciaux ou marketing ne savent souvent pas répondre immédiatement à cette question. On sait que c’est fait, on sait que ça marche, mais…

Identifiez donc qui s’occupe de la page Facebook et assurez-vous qu’une autre personne prendra le relais pendant ses congés.

Dans tous les cas, nous vous conseillons de garder un œil attentif sur votre page tout l’été. Pour cela, installer l’application Page Facebook sur votre mobile est une bonne pratique. L’application Page Facebook, disponible sur Apple Store et Google Play store, vous permet de gérer votre page et de paramétrer des alertes notamment pour être informé :

– des commentaires

– des avis

laissés sur la page.

Ainsi, vous pouvez vérifier que votre page est animée, même depuis votre plage préférée !

L’autre bonne idée pour éviter d’abandonner sa page est de nommer 2 personnes responsables de l’animation. A partir de votre page, vous pouvez désigner 2 administrateurs. L’été est parfois synonyme de petits bobos, d’aléas dans les transports, d’impondérables divers et variés. Il serait dommage que vos clients se retrouvent face à un commentaire négatif auquel vous n’auriez pas répondu !

Continuez à publier

L’été, vos clients, vos prospects sont disponibles, ils pensent parfois à leurs problèmes et surtout à leurs projets. Ca n’est pas le moment d’arrêter votre prise de parole sur les réseaux sociaux et encore moins sur Facebook. Même si votre entreprise est fermée ou en services réduits, votre présence digitale, elle, ne doit pas faiblir. Pensez à votre ligne éditoriale de l’été.
Pourquoi ne pas reposter des publications qui ont bien fonctionné au début de l’année ou encore publier des inspirations pour alimenter les projets de vos clients ? Il y a 2 façons de programmer vos publications Facebook à l’avance.

– soit vous programmez directement via Facebook. En bas de chaque publication, il y a un bouton « programmer ».

– soit vous utilisez un outil de programmation du type Hootsuite, Buffer, AgoraPulse. Outre le fait de programmer vos publications à l’avance, ces outils vous permettent de multiposter sur d’autres réseaux sociaux. Dans cet article, nous vous proposons un comparatif entre Buffer et Hootsuite pour vous aider à faire le bon choix.

Informez vos clients sur les dates et horaires estivaux

Vos magasins ont des horaires d’été, votre support technique aménage ses heures ? Votre entreprise ferme ou est en service réduit ? Vos clients risquent de ne pas retrouver leur interlocuteur habituel ? Votre page Facebook est un des meilleurs endroits pour informer vos clients. Préparez une publication pour donner toutes ces informations et n’oubliez pas l’image qui va avec ! Pensez à la photo « maison » des collaborateurs qui font coucou sur la photo, pensez aux banques d’images libre de droits comme Unsplash qui peuvent vous aider à trouver l’image qu’il vous faut en toute légalité.

En résumé, pour votre page Facebook l’été,

  • N’abandonnez pas votre page,
  • Installer l’application « Page Facebook »,
  • Veillez à nommer 2 personnes pour l’animation,
  • Continuez à publier,
  • Programmez vos publications ou utiliser un outil de programmation,
  • Informez vos clients sur les horaires ou les fermetures estivales.

Avec ces 3 conseils, vous êtes certains de maintenir une communication digitale efficace tout l’été pour repartir du bon pied dès la rentrée et engager vos clients, prospects et attirer les talents.

Share

Les quatre profils de dirigeants qu’on préfère sur Linkedin

Pensez vous vraiment que Carlos Ghosn, Michel Edouard Leclerc, Olivier Gavalda ou Benoit Potier font leur business grâce à Linkedin ? Certainement pas, et pourtant ils sont présents, actifs voire très actifs sur Linkedin. Alors pourquoi ? Pourquoi ces dirigeants d’entreprises leader sur leur marché passent-ils du temps à animer leur compte Linkedin ? Voici 4 exemples qu’on aime chez IDSA.

 

Carlos Ghosn – Renault Nissan

Carlos Ghosn est un des premiers dirigeants d’une entreprise du Cac 40 à avoir investi Linkedin. Même si on regrette que son profil ne propose que des posts en anglais, on aime son engagement personnel à relayer l’actualité de son entreprise pour les lancements produits,  pour promouvoir la marque employeur ou encore pour partager sa vie d’entrepreneur et sa vision de dirigeant par exemple, “comment transformer le business grâce à l’empathie”. (voir ci-dessous)

 

Benoit Potier – Air Liquide

Le profil de Benoit Potier président d’Air Liquide est le modèle même du profil Linkedin géré et maîtrisé, voire aseptisé. Ce profil est un relais bien ordonné de la communication corporate de l’entreprise. Heureusement, quelques posts sentent bon le commentaire personnel, comme ici lors de l’inauguration d’une station Hydrogène.

 

Olivier Gavalda – Crédit Agricole Ile de France

On sent sur le profil de Olivier Gavalda un engagement personnel. Visiblement Monsieur Gavalda anime lui-même son profil et on lui tire notre chapeau. Un dirigeant qui répond aux commentaires des internautes, voilà de l’animation de compte Linkedin digne du meilleur community manager !

 

Michel Edouard Leclerc – E. Leclerc

Michel Edouard Leclerc, MEL pour les intimes, a très tôt compris les enjeux de la communication digitale. Nous connaissions son blog, son compte Instagram, le voici maintenant sur Linkedin ! Un modèle du genre. Il vous suffit de lire les posts de MEL pour comprendre sa vie, sa vision d’entrepreneur et de dirigeant. Fervent supporter de ses équipes, il fait la promotion de son entreprise de l’intérieur, la promotion de ses idées, de sa vision. Bravo MEL.

 

 

Si ces dirigeants animent leur profil sur Linkedin, c’est surtout pour montrer l’exemple et donner le feu vert à leurs équipes. La réputation d’une entreprise sur Linkedin passe avant tout par l’activité de ses collaborateurs : meilleurs ambassadeurs de leur marque. Comme dans toutes les transformations, la transformation digitale n’échappe pas à la règle, c’est par le haut que les changements doivent être impulsés. C’est en montrant l’exemple que ces dirigeants entraînent leurs équipes à devenir les meilleurs ambassadeurs de leur marque sur Linkedin.

 

Share

La recette magique pour aligner le marketing et les ventes

Aligner les collaborateurs du marketing et ceux des ventes est un objectif que tout dirigeant d’entreprise souhaite atteindre. Aujourd’hui le digital stimule et accélère ce phénomène, organise les équipes et renforce la collaboration. C’est chouette. Dans cet article, on vous dit tout sur les ingrédients nécessaires et la méthode.

 

Marketing et Ventes, les meilleurs ennemis

J’ai débuté ma carrière professionnelle dans deux entreprises où les vendeurs étaient les stars, les divas, les équipes au centre de toutes les stratégies et les organisations. Pour ma part, je faisais partie des équipes marketing et ma mission étaient toujours la même : fournir des outils d’aide à la vente aux commerciaux.

Effectivement, ça parait logique.

Depuis toujours les équipes marketing et les équipes commerciales doivent collaborer pour atteindre un même objectif, vendre mieux, vendre plus, vendre plus cher. Il faut tout de même avouer que ce sont deux populations bien différentes qui ont toujours eu du mal à se comprendre.

Les marketeurs pensent que les commerciaux vendent grâce aux super offres qu’on leur a concoctées et au travail de communication hyper ciblé conçus par les services marketing. En plus, les marketeurs pensent que les commerciaux sont des fénéants qui récoltent le fruit de ce que les marketeurs ont semé.

Les commerciaux pensent qu’ils vendent parce qu’ils sont bons, qu’ils ont su développer un super relationnel avec leurs clients. Ils pensent aussi que les marketeurs sont des intellectuels inproductifs qui passent leur temps à concevoir des outils inutiles et à demander des reporting tout aussi inutiles. Les vendeurs sont convaincus que si le marketing n’existait pas ils vendraient mieux, plus vite et surtout plus cher.

Le tableau que je vous dresse ici est celui que vous connaissez dans votre entreprise ou que vous avez connu.

Il se trouve, qu’aujourd’hui, grâce au digital, on dispose d’outils qui permettent à ces deux équipes de travailler ensemble, d’avoir besoin l’une de l’autre et de s’apporter de la valeur l’une à l’autre.

 

Le Social Selling, première étape de la collaboration Marketing – Ventes

Généralement, dans les entreprises, ce sont les services marketing – communication qui s’occupent des réseaux sociaux, qui ouvrent une page Linkedin, Facebook, un compte Twitter ou Instagram. Très rapidement, on se rend compte que les communautés de ces pages atteignent un plafond et que les internautes préfèrent se connecter à des personnes plutôt qu’à des entreprises. C’est là que les vendeurs entrent en jeu. Grâce à leurs réseaux, ils peuvent diffuser les contenus créés par le marketing. Ce sont eux les relais les plus puissants. Ils rendent ainsi service au marketing – communication en permettant aux contenus d’être diffusés largement.

Le Social Selling est la manière dont les équipes commerciales utilisent les réseaux sociaux pour se connecter avec leurs clients ou leurs prospects et leur apporter de la valeur. Cet engagement est commercialement efficace.

Quand les forces de vente ou les points de vente sont engagés sur les réseaux sociaux, elles sont souvent à court de contenu.

C’est là que les services marketing entrent en jeu. Ils fournissent aux commerciaux des contenus à diffuser à leurs réseaux.

 

L’inbound marketing, ou comment le Marketing fournit des listes de prospection ciblées aux commerciaux.

L’inbound marketing consiste à offrir à vos prospects des contenus à valeur ajoutée qui les aident à préparer leur acte d’achat. Ces contenus définis par les équipes commerciales, produits et diffusés sur votre site web, vos réseaux sociaux permettent à vos prospects de vous identifier et vous à les détecter très en amont de leur cycle d’achat. Grâce aux plateformes de marketing automation, on peut suivre ces prospects jusqu’à qu’ils soient en phase de décision, prêts à rencontrer un vendeur ou à se rendre dans un point de vente. C’est là, que les contacts, les leads, entretenus par les services marketing depuis plusieurs semaines voire plusieurs mois, peuvent être « offerts » aux équipes de vente.

Ici aussi, le marketing a besoin des ventes pour définir les contenus, les ventes ont besoin du marketing pour diffuser ces contenus, c’est ensemble qu’ils détectent les leads matures que les commerciaux essayent ensuite de conclure et transformer en ventes.

 

Et voilà, cqfd.

Vos équipes sont alignées. Elles se parlent. Elles se respectent. Elles collaborent et surtout elles se partagent les résultats. C’est une nouvelle dynamique essentielle dont votre entreprise a besoin et que le digital vous offre.

 

Vous pouvez lire aussi

Témoignage : comment réussir sur LinkedIn quand on part de zéro ?

Jean Sébastien Lefevre, Conseiller PI-TPE chez ADREA Mutuelle, était plutôt sceptique à l’idée d’utiliser les réseaux sociaux dans son processus de vente. Désormais, LinkedIn lui permet de générer 10% d’affaires en plus ! Pourquoi vous êtes-vous mis au Social Selling ? JSL : Il y a 6 mois, je ne connaissais pas du tout le Social […]

Read More

Faut-il avoir une stratégie de contenu avant de démarrer un programme de Social Selling ?

Engager ses commerciaux sur les réseaux sociaux et déployer le social selling est aujourd’hui incontournable. Tous les managers et dirigeants qui lancent ces projets se posent la question des contenus. Alors, par quoi doit-on commencer : par la stratégie de contenu ou par le social selling ? Voici notre vision.   Avoir une stratégie de contenu avant de […]

Read More

Les 3 dangers de l'été pour votre page Facebook

Vous publiez régulièrement sur Facebook pour engager vos clients, convaincre vos prospects et attirer des talents. L’été et les congés arrivent, voici 3 conseils pour que votre page Facebook reste un des fers de lance de votre communication digitale même pendant l’été.   Téléchargez notre guide : 7 conseils indispensables pour générer des leads. N’abandonnez […]

Read More

Les quatre profils de dirigeants qu’on préfère sur Linkedin

Pensez vous vraiment que Carlos Ghosn, Michel Edouard Leclerc, Olivier Gavalda ou Benoit Potier font leur business grâce à Linkedin ? Certainement pas, et pourtant ils sont présents, actifs voire très actifs sur Linkedin. Alors pourquoi ? Pourquoi ces dirigeants d’entreprises leader sur leur marché passent-ils du temps à animer leur compte Linkedin ? Voici […]

Read More

La recette magique pour aligner le marketing et les ventes

Aligner les collaborateurs du marketing et ceux des ventes est un objectif que tout dirigeant d’entreprise souhaite atteindre. Aujourd’hui le digital stimule et accélère ce phénomène, organise les équipes et renforce la collaboration. C’est chouette. Dans cet article, on vous dit tout sur les ingrédients nécessaires et la méthode.   Marketing et Ventes, les meilleurs […]

Read More

L'erreur à ne pas commettre : inviter vos amis à aimer votre page Facebook

Votre page professionnelle sur Facebook est toute neuve ? Pour le moment vous n’avez aucun fan ? Vous envisagez de faire comme tout le monde : inviter vos amis à aimer votre page ? C’est l’erreur à ne pas commettre !   Tout le monde vous conseil d’inviter vos amis à aimer votre page. En réalité, […]

Read More

Les réseaux sociaux et l'effet perroquet, vous connaissez ?

Quand une entreprise engage ses collaborateurs sur les réseaux sociaux, ils ont souvent peur de répéter la même chose et que les internautes se lassent de lire la même information. C’est l’effet perroquet. Crainte infondée ou réel risque ? Cet article vous dit tout. Qu’est-ce que l’effet perroquet ? Quand une entreprise, un groupe, une marque, décide d’engager […]

Read More

Comment bien choisir son prestataire de Social Selling ?

Introduire les réseaux sociaux dans la routine professionnelle des commerciaux est un projet qui change profondément les habitudes et les pratiques professionnelles. Sous-traiter l’accompagnement des équipes au Social Selling à un prestataire extérieur est une clé de la réussite du projet et ce, pour plusieurs raisons. Aller plus vite Sous-traiter la formation et l’accompagnement de […]

Read More
Share

Comment bien choisir son prestataire de Social Selling ?

Introduire les réseaux sociaux dans la routine professionnelle des commerciaux est un projet qui change profondément les habitudes et les pratiques professionnelles.

Sous-traiter l’accompagnement des équipes au Social Selling à un prestataire extérieur est une clé de la réussite du projet et ce, pour plusieurs raisons.

Aller plus vite

Sous-traiter la formation et l’accompagnement de vos commerciaux à un prestataire extérieur vous permet d’aller plus vite.

Comme tout projet de conduite du changement, il faut :

– donner du sens,

– former

– guider

– motiver

– y aller étape par étape.

 

Bien sûr, vous pouvez organiser une réunion et dire à vos commerciaux « allez-y, utiliser les réseaux sociaux c’est bien, c’est l’avenir ».

Vous n’obtiendrez rien.

Engager les équipes dans cette nouvelle manière de travailler, de vendre, nécessite beaucoup d’accompagnement personnalisé, à la fois sur les fonctions avancées des réseaux sociaux mais surtout sur les bonnes pratiques associées.

Un prestataire extérieur donne du sens à la démarche et partage des exemples issus d’autres entreprises ou d’autres réseaux de distribution. Il vous permet de former vos équipes et de réaliser un accompagnement personnalisé.

Si vous devez construire ces outils en interne, obtenir des outils performants vous demandera d’y consacrer beaucoup de temps. Et il vous sera difficile de capitaliser sur votre investissement.

A la Poste Solutions Business, précurseur dans le Social Selling, deux ans ont été nécessaires pour produire un corpus de webinars et de tutoriels d’accompagnement des équipes.

Au sein de notre cabinet, nous avons aujourd’hui plus de 25 modules d’accompagnement, plus de 5 heures de e-learning et nous passons en moyenne 1 heure par mois au téléphone avec chaque vendeur en phase de lancement.

Avoir la bonne méthode

Instinctivement, les vendeurs à qui on confie un compte sur les réseaux sociaux, s’en servent pour faire de la prospection « classique », c’est-à-dire sortante. Et ils sont déçus.

Utiliser les réseaux sociaux pour le développement commercial, c’est aussi vendre autrement.

Sans une bonne méthode, les commerciaux « se perdent » sur les réseaux, les points de vente « matraquent » leurs abonnés avec de la promotion. Ils n’obtiennent aucun résultat, ils sont déçus et abandonnent.

Un prestataire extérieur les guide dans la bonne voie. Grâce à son expérience, il les aide à garder le cap, leur donne des exemples dans d’autres entreprises et d’autres réseaux de distribution et leur indique la bonne méthode.

Sans une méthode claire et testée, les projets de Social Selling ne peuvent pas réussir.

Faire tomber les freins

Les projets de Social Selling se heurtent à de nombreux freins car ils modifient la façon dont les équipes travaillent. Si ces projets sont uniquement portés par des collaborateurs internes, dont ce n’est pas le métier et qui sont impliqués dans la « politique interne », les choses peuvent devenir compliquées.

Un prestataire extérieur donne des repères aux équipes et permet une meilleure compréhension du projet.

Marie-Eve St Cierge Lovy

Directrice marketing / Apicil

Pourquoi avez vous externalisé l’accompagnement Linkedin de vos commerciaux grands ? Pour contrer le frein : c’est le job du marketing !

A qui sous-traiter ?

Il y a trois catégories de prestataires qui peuvent accompagner vos équipes commerciales pour intégrer les réseaux sociaux dans leurs pratiques professionnelles :

– les « influenceurs » qui capitalisent un nombre important de contacts, de fans ou de followers. Ils ont l’avantage d’avoir déjà pratiqué pour eux-mêmes. Veillez simplement à vérifier qu’ils sont capables de transmettre cette expérience et qu’ils savent transformer leur réseau virtuel en chiffre d’affaires.

– les community managers ou les agences de communication qui ont l’habitude de gérer les réseaux sociaux pour le compte des marques ou des entreprises. Ces profils semblent moins adaptés à l’utilisation des réseaux sociaux dans le cycle de vente.

– les consultants en développement commercial. De nombreux cabinets conseil en développement commercial ont intégré les réseaux sociaux dans leur offre de services. Veillez à ce qu’ils aient bien compris l’aspect « soft selling » du Social Selling et qu’ils n’engagent pas vos équipes à reproduire des techniques de vente agressives sur les réseaux sociaux, ça ne fonctionnera pas.

– les  professionnels de la formation au Social Selling. Ils ont de sérieux atouts tant le Social Selling demande des efforts d’accompagnement et de formation. Vérifiez que ces cabinets ont une vision marketing tout autant qu’une vision commerciale et qu’ils accompagneront vos équipes tant sur les bonnes pratiques que sur les fonctionnalités avancées des réseaux.

Dans tous les cas, demandez des références ou choisissez le prestataire qui se rapproche le plus de la vision stratégique de votre projet.

 

A lire aussi

Témoignage : comment réussir sur LinkedIn quand on part de zéro ?

Jean Sébastien Lefevre, Conseiller PI-TPE chez ADREA Mutuelle, était plutôt sceptique à l’idée d’utiliser les réseaux sociaux dans son processus de vente. Désormais, LinkedIn lui permet de générer 10% d’affaires en plus ! Pourquoi vous êtes-vous mis au Social Selling ? JSL : Il y a 6 mois, je ne connaissais pas du tout le Social […]

Read More

Faut-il avoir une stratégie de contenu avant de démarrer un programme de Social Selling ?

Engager ses commerciaux sur les réseaux sociaux et déployer le social selling est aujourd’hui incontournable. Tous les managers et dirigeants qui lancent ces projets se posent la question des contenus. Alors, par quoi doit-on commencer : par la stratégie de contenu ou par le social selling ? Voici notre vision.   Avoir une stratégie de contenu avant de […]

Read More

Les 3 dangers de l'été pour votre page Facebook

Vous publiez régulièrement sur Facebook pour engager vos clients, convaincre vos prospects et attirer des talents. L’été et les congés arrivent, voici 3 conseils pour que votre page Facebook reste un des fers de lance de votre communication digitale même pendant l’été.   Téléchargez notre guide : 7 conseils indispensables pour générer des leads. N’abandonnez […]

Read More

Les quatre profils de dirigeants qu’on préfère sur Linkedin

Pensez vous vraiment que Carlos Ghosn, Michel Edouard Leclerc, Olivier Gavalda ou Benoit Potier font leur business grâce à Linkedin ? Certainement pas, et pourtant ils sont présents, actifs voire très actifs sur Linkedin. Alors pourquoi ? Pourquoi ces dirigeants d’entreprises leader sur leur marché passent-ils du temps à animer leur compte Linkedin ? Voici […]

Read More

Comment bien choisir son prestataire de Social Selling ?

Introduire les réseaux sociaux dans la routine professionnelle des commerciaux est un projet qui change profondément les habitudes et les pratiques professionnelles. Sous-traiter l’accompagnement des équipes au Social Selling à un prestataire extérieur est une clé de la réussite du projet et ce, pour plusieurs raisons. Aller plus vite Sous-traiter la formation et l’accompagnement de […]

Read More

Qu'est ce que le Social Selling ?

Le Social Selling, c’est l’art d’utiliser les réseaux sociaux dans le processus de vente. Le Social Selling est une technique commerciale et marketing qui consiste à utiliser les réseaux sociaux, les comptes Twitter, Facebook, Linkedin voire Instagram, pour se connecter avec leurs clients ou leurs prospects et leur apporter de la valeur. Cette technique permet […]

Read More

Le social selling avec Linkedin dans l'assurance.

Entretien avec Marie-Eve Saint Cierge Lovy, directrice marketing chez APICIL. Pourquoi avez-vous choisi d’encourager les vendeurs grands comptes à être actifs sur les réseaux sociaux ? Le métier d’ingénieur d’affaires évolue. Le développement du web a totalement modifié des acheteurs du BtoC mais aussi ceux de nos interlocuteurs BtoB et cela dès la phase de […]

Read More

LinkedIn change de peau, avez-vous remarqué le nouveau design ?

Vous avez peut-être remarqué que les pages Linkedin ont changé sur Desktop. Tout le monde n’a pas encore ces changements sur son profil, mais cela ne saurait tarder. Pas de panique, nous avons étudié cette nouvelle interface et voici les premiers changements que nous avons observés.    Qu’y a-t-il de nouveau sur les écrans Linkedin […]

Read More
Share

Qu’est ce que le Social Selling ?

Le Social Selling, c’est l’art d’utiliser les réseaux sociaux dans le processus de vente.

Le Social Selling est une technique commerciale et marketing qui consiste à utiliser les réseaux sociaux, les comptes Twitter, Facebook, Linkedin voire Instagram, pour se connecter avec leurs clients ou leurs prospects et leur apporter de la valeur. Cette technique permet de garder un lien avec ses cibles (lead nurturing). Son objectif est d’engager les acheteurs dans une relation à long terme. Cet engagement est commercialement efficace. (selon Forbes)

Le social selling est à la fois un outil pour donner plus de puissance aux entreprises sur les réseaux sociaux et un outil de performance commerciale.

On estime que les collaborateurs d’une entreprise sont 10 fois plus puissants sur les réseaux sociaux que l’entreprise elle-même.

Les commerciaux qui utilisent les réseaux sociaux sont plus nombreux à atteindre leurs objectifs de chiffre d’affaires (64% au lieu de 49%) et ils détectent 2 fois plus de leads que les autres.

Les acheteurs ont changé, le vendeurs doivent s’adapter

Les acheteurs ont changé. Que ce soit en B2B comme en B2C, on parle maintenant de H2H (Human to Human) tant les comportements sont proches en milieu professionnel ou dans sa vie privée. Nos prospects sont connectés, très connectés. Aujourd’hui, 80 des internautes font une recherche en ligne avant d’acheter un produit ou un service. 90% des décideurs déclarent ne pas accepter un contact commercial « à froid » et 60% du processus d’achat est fait avant d’accepter de rencontrer un vendeur ou de pousser la porte d’un point de vente. Alors ? C’est en initiant un lien sur les réseaux sociaux avant la rencontre commerciale que vos équipes commerciale peuvent démarrer le processus de vente et augmenter leurs chances de conclure l’affaire.

 

Le social selling est efficace à toutes les étapes du processus de vente

Utiliser les réseaux sociaux aide les équipes commerciales à être plus efficaces à toutes les étapes du processus de vente. Pour dénicher de nouveaux prospects, par exemple. Certains réseaux, comme Linkedin, proposent des filtres de recherche avancée qui permet de repérer des prospects qu’on ne connait pas. Les réseaux comme Facebook ou Instagram ont un algorithme si futé, qu’il permet de toucher rapidement le réseau de ses contacts et d’atteindre ainsi des personnes qu’on en connait pas.

Les réseaux sociaux permettent ensuite prise de contact avec les clients potentiels en engageant une conversation. Soit parce qu’ils vont vers elles, soit parce que les prospects viennent vers eux spontanément via les réseaux sociaux. Enfin, les réseaux sociaux peuvent permettre de sécuriser le « closing » d’une affaire car ils permettent de garder un lien avec ses prospects et clients et communiquer pour rassurer.

Pour mieux comprendre comment les commerciaux peuvent réussir avec les réseaux sociaux, vous pouvez lire le témoignage de ce conseiller chez Adrea Mutuelle – groupe Aesio, qui a réussi avec Linkedin en partant de zéro.

Quelle différence entre community management et Social Selling ?

Avant de développer pourquoi, pour qui, quand et comment procéder, j’aimerais apporter une précision sur la diffférence entre community management et Social Selling.

Le community manager est un professionnel du social media dont la principale mission est d’animer une communauté de prospects potentiels, de clients ou de fans de la marque sur les réseaux sociaux. Il agit au nom et pour le compte de la marque, de l’entreprise pour laquelle il travaille.

Le social seller, lui, est un professionnel de la vente. Il est ingénieur commercial, consultant indépendant, commerçant, artisan, consultant en charge du développement commercial. Son métier n’est pas de gérer les réseaux sociaux mais il s’en servira pour atteindre son objectif professionnel qui est de développer le chiffre d’affaires et renforcer la relation avec ses clients. Il agit en son nom pour le compte de l’entreprise pour laquelle il travaille.

Le social selling va-t-il remplacer les autres méthodes commerciales ?

Cette question fait partie des principales questions que vous pouvez vous poser sur le Social Selling. 

Les réseaux sociaux n’ont pas pour vocation de remplacer les autres méthodes commerciales comme la prospection par téléphone, le cold calling, par email, la prospection physique via des clubs d’affaires ou des associations par exemple. Il vient en complément de ces techniques pour les fluidifier, les améliorer, les compléter. Les réseaux sociaux sont complémentaires des techniques de marketing digital telles que le content marketing, le personal branding.

Comment mettre en place le social selling ?

Incontestablement, la meilleure façon d’engager vos équipes commerciales dans la vente sociale est de démarrer par un groupe de volontaires. Ensuite la mise en place de l’accompagnement est clé. Comprendre comment faire du social selling est assez rapide. L’intégrer dans ses pratiques professionnelles et la prospection commerciale est plus délicat.

. « Faire appel à un prestataire spécialisé à la fois dans la méthode et dans la pédagogie peut aider vos équipes à intégrer les réseaux sociaux dans leurs méthodes commerciales et vous aider, en tant que chef de projet, à « vendre » l’idée en interne. » précise Sophie ATTIA, auteure du livre LE SOCIAL SELLING (Dunod).  Pour choisir le meilleur prestataire en Social Selling, certaines questions sont essentielles. Pour certaines entreprises, comme APICIL, faire appel à un prestataire extérieur a légitimé le pilotage du projet par l’équipe marketing, par exemple.

 

 

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Témoignage : comment réussir sur LinkedIn quand on part de zéro ?

Jean Sébastien Lefevre, Conseiller PI-TPE chez ADREA Mutuelle, était plutôt sceptique à l’idée d’utiliser les réseaux sociaux dans son processus de vente. Désormais, LinkedIn lui permet de générer 10% d’affaires en plus ! Pourquoi vous êtes-vous mis au Social Selling ? JSL : Il y a 6 mois, je ne connaissais pas du tout le Social […]

Read More

Faut-il avoir une stratégie de contenu avant de démarrer un programme de Social Selling ?

Engager ses commerciaux sur les réseaux sociaux et déployer le social selling est aujourd’hui incontournable. Tous les managers et dirigeants qui lancent ces projets se posent la question des contenus. Alors, par quoi doit-on commencer : par la stratégie de contenu ou par le social selling ? Voici notre vision.   Avoir une stratégie de contenu avant de […]

Read More

Les 3 dangers de l'été pour votre page Facebook

Vous publiez régulièrement sur Facebook pour engager vos clients, convaincre vos prospects et attirer des talents. L’été et les congés arrivent, voici 3 conseils pour que votre page Facebook reste un des fers de lance de votre communication digitale même pendant l’été.   Téléchargez notre guide : 7 conseils indispensables pour générer des leads. N’abandonnez […]

Read More

Les quatre profils de dirigeants qu’on préfère sur Linkedin

Pensez vous vraiment que Carlos Ghosn, Michel Edouard Leclerc, Olivier Gavalda ou Benoit Potier font leur business grâce à Linkedin ? Certainement pas, et pourtant ils sont présents, actifs voire très actifs sur Linkedin. Alors pourquoi ? Pourquoi ces dirigeants d’entreprises leader sur leur marché passent-ils du temps à animer leur compte Linkedin ? Voici […]

Read More

Comment bien choisir son prestataire de Social Selling ?

Introduire les réseaux sociaux dans la routine professionnelle des commerciaux est un projet qui change profondément les habitudes et les pratiques professionnelles. Sous-traiter l’accompagnement des équipes au Social Selling à un prestataire extérieur est une clé de la réussite du projet et ce, pour plusieurs raisons. Aller plus vite Sous-traiter la formation et l’accompagnement de […]

Read More

Qu'est ce que le Social Selling ?

Le Social Selling, c’est l’art d’utiliser les réseaux sociaux dans le processus de vente. Le Social Selling est une technique commerciale et marketing qui consiste à utiliser les réseaux sociaux, les comptes Twitter, Facebook, Linkedin voire Instagram, pour se connecter avec leurs clients ou leurs prospects et leur apporter de la valeur. Cette technique permet […]

Read More

Le social selling avec Linkedin dans l'assurance.

Entretien avec Marie-Eve Saint Cierge Lovy, directrice marketing chez APICIL. Pourquoi avez-vous choisi d’encourager les vendeurs grands comptes à être actifs sur les réseaux sociaux ? Le métier d’ingénieur d’affaires évolue. Le développement du web a totalement modifié des acheteurs du BtoC mais aussi ceux de nos interlocuteurs BtoB et cela dès la phase de […]

Read More

LinkedIn change de peau, avez-vous remarqué le nouveau design ?

Vous avez peut-être remarqué que les pages Linkedin ont changé sur Desktop. Tout le monde n’a pas encore ces changements sur son profil, mais cela ne saurait tarder. Pas de panique, nous avons étudié cette nouvelle interface et voici les premiers changements que nous avons observés.    Qu’y a-t-il de nouveau sur les écrans Linkedin […]

Read More
Share

Le social selling avec Linkedin dans l’assurance.

Entretien avec Marie-Eve Saint Cierge Lovy, directrice marketing chez APICIL.

Pourquoi avez-vous choisi d’encourager les vendeurs grands comptes à être actifs sur les réseaux sociaux ?

Le métier d’ingénieur d’affaires évolue. Le développement du web a totalement modifié des acheteurs du BtoC mais aussi ceux de nos interlocuteurs BtoB et cela dès la phase de qualification du besoin.

Si auparavant, les équipes ‘drivaient’ les prospects à travers les principales phases du cycle d’achat, désormais les prospects sont en mesure d’effectuer eux-mêmes une recherche et de connaître les solutions sur le bout des doigts, et ce avant même d’avoir établi le moindre contact avec nos conseillers.

Internet a modifié les équilibres, prospect et client ont toujours plus de pouvoir : mieux informés ce sont eux qui maîtrisent la relation.

Quel a été le déclencheur pour lancer ce projet ?

Les mauvais résultats de nos campagnes de prospection ont été un déclencheur fort, c’est certain. Le volume d’appels dans le dur pour obtenir un rendez-vous BtoB ne cesse d’augmenter. Ces campagnes sont épuisantes pour les forces commerciales et de moins en moins rentables.

Mais ce qui a vraiment donné le déclic, c’est la facilité avec laquelle, je concédais des rendez-vous à des fournisseurs me prospectant moi-même en tant que marketeur via les réseaux sociaux ! Alors que je suis plutôt difficile à joindre, je reconnais que je cède assez facilement à ce type de mise en relation… Je trouvais alors les commerciaux de ces prestataires bons, je me suis dit : et les nôtres ?! Et, nous avons lancé l’expérience.

Marie-Eve Saint Cierge LOVY

Directrice marketing / APICIL

L’objectif était pour moi, d’offrir un moyen de plus aux forces commerciales d’atteindre leurs objectifs.

Quels freins avez vous rencontrés dans ce projet ?
Nous avons rencontré 3 freins, les 3 seuls, mais au combien puissants :

1- « mes commerciaux vont être visibles, ils vont se faire débaucher ! «

Sur ce premier frein, il a fallu expliquer et convaincre.

Des commerciaux visibles n’est-ce pas un bon présage ?

2-« ce n’est pas notre job, c’est purement de la com ou du marketing »

Il a fallu, démontrer que animer un réseau sur le net, c’était dans le fond la même démarche qu’un réseautage traditionnel à base de  salon pro, de carte de visite et de recommandations clients.

Ce qui diffère, est uniquement le moyen – un peu différent – de mieux connaître ses clients, ses contacts, d’aller à leur rencontre au lieu d’attendre qu’ils viennent à vous, de participer à des conversations intéressantes, enfin d’approcher des prospects et générer de nouvelles pistes.

3-« je vais me faire « piller » mon portefeuille »

Ce frein est lié à la méconnaissance et le manque d’utilisation. En formant les équipes à tous les processus et fonctionnalités offertes sur les réseaux : cette barrière tombe très facilement.

Quels résultats attendiez-vous et quels résultats avez vous observé ?

Créer et animer un réseau social n’est pas une solution magique mais juste un moyen supplémentaire d’entrer en contact avec des relations, rien de plus.

Mon souhait était donc de familiariser nos ingénieurs commerciaux avec ce canal. Je suis parfaitement lucide, comme tous les leviers à disposition des commerciaux selon l’appétence de chacun, certains en useront, en abuseront et d’autres le mépriseront.

Initier et mettre à disposition un cycle d’accompagnement à l’utilisation des réseaux sociaux, est pour moi équivalent à acheter de l’espace sur un salon professionnel.  On apporte aux forces commerciales, l’opportunité de prendre la parole et de s’adresser à un maximum de contacts en un minimum de temps et d’effort. Certains excellent dans cet exercice, d’autres le fuient. Sur les réseaux sociaux, c’est la même chose !

Pourquoi avez vous externalisé l’accompagnement ?

Pour contrer le frein numéro 2 : c’est le job du marketing !

Si la formation est uniquement animée par le marketing, les commerciaux ont le sentiment qu’on leur ‘refile’ une partie de notre job ! Une prestation externe permet de mixer les expériences, de bénéficier de témoignages opérationnels et de faire tomber les barrières plus vite. Pour autant, il est important que les commerciaux identifient une expertise en interne. Aux côtés de l’animateur externe, nous avons fait le choix d’un pilote marketing. Et anecdote intéressante, alors que mon département compte 3 services distincts dont un dédié au marketing de contenu, j’ai rattaché cette mission non pas aux experts de la com sur le web mais au service marketing de l’acquisition. L’objectif de ce choix est d’ancrer cette démarche dans une logique de levier de trafic et de performance commerciale.

 

 

 

Autres articles sur le Social Selling

Témoignage : comment réussir sur LinkedIn quand on part de zéro ?

Jean Sébastien Lefevre, Conseiller PI-TPE chez ADREA Mutuelle, était plutôt sceptique à l’idée d’utiliser les réseaux sociaux dans son processus de vente. Désormais, LinkedIn lui permet de générer 10% d’affaires en plus ! Pourquoi vous êtes-vous mis au Social Selling ? JSL : Il y a 6 mois, je ne connaissais pas du tout le Social […]

Read More

Faut-il avoir une stratégie de contenu avant de démarrer un programme de Social Selling ?

Engager ses commerciaux sur les réseaux sociaux et déployer le social selling est aujourd’hui incontournable. Tous les managers et dirigeants qui lancent ces projets se posent la question des contenus. Alors, par quoi doit-on commencer : par la stratégie de contenu ou par le social selling ? Voici notre vision.   Avoir une stratégie de contenu avant de […]

Read More

Les 3 dangers de l'été pour votre page Facebook

Vous publiez régulièrement sur Facebook pour engager vos clients, convaincre vos prospects et attirer des talents. L’été et les congés arrivent, voici 3 conseils pour que votre page Facebook reste un des fers de lance de votre communication digitale même pendant l’été.   Téléchargez notre guide : 7 conseils indispensables pour générer des leads. N’abandonnez […]

Read More

Les quatre profils de dirigeants qu’on préfère sur Linkedin

Pensez vous vraiment que Carlos Ghosn, Michel Edouard Leclerc, Olivier Gavalda ou Benoit Potier font leur business grâce à Linkedin ? Certainement pas, et pourtant ils sont présents, actifs voire très actifs sur Linkedin. Alors pourquoi ? Pourquoi ces dirigeants d’entreprises leader sur leur marché passent-ils du temps à animer leur compte Linkedin ? Voici […]

Read More

Comment bien choisir son prestataire de Social Selling ?

Introduire les réseaux sociaux dans la routine professionnelle des commerciaux est un projet qui change profondément les habitudes et les pratiques professionnelles. Sous-traiter l’accompagnement des équipes au Social Selling à un prestataire extérieur est une clé de la réussite du projet et ce, pour plusieurs raisons. Aller plus vite Sous-traiter la formation et l’accompagnement de […]

Read More

Qu'est ce que le Social Selling ?

Le Social Selling, c’est l’art d’utiliser les réseaux sociaux dans le processus de vente. Le Social Selling est une technique commerciale et marketing qui consiste à utiliser les réseaux sociaux, les comptes Twitter, Facebook, Linkedin voire Instagram, pour se connecter avec leurs clients ou leurs prospects et leur apporter de la valeur. Cette technique permet […]

Read More

Le social selling avec Linkedin dans l'assurance.

Entretien avec Marie-Eve Saint Cierge Lovy, directrice marketing chez APICIL. Pourquoi avez-vous choisi d’encourager les vendeurs grands comptes à être actifs sur les réseaux sociaux ? Le métier d’ingénieur d’affaires évolue. Le développement du web a totalement modifié des acheteurs du BtoC mais aussi ceux de nos interlocuteurs BtoB et cela dès la phase de […]

Read More

LinkedIn change de peau, avez-vous remarqué le nouveau design ?

Vous avez peut-être remarqué que les pages Linkedin ont changé sur Desktop. Tout le monde n’a pas encore ces changements sur son profil, mais cela ne saurait tarder. Pas de panique, nous avons étudié cette nouvelle interface et voici les premiers changements que nous avons observés.    Qu’y a-t-il de nouveau sur les écrans Linkedin […]

Read More
Share

Faut-il externaliser ou internaliser son community management ?

Vous avez compris que les réseaux sociaux font partie intégrante de votre présence digitale et qu’un site web ne suffit plus. Vos prospects, vos clients, vos concurrents ont investi ces réseaux.

Vous avez ouvert vos pages il y a quelques temps, mais vous savez qu’il est temps d’accélérer et d’intensifier votre présence. Très rapidement, se pose la question de l’organisation : faut-il externaliser ou gérer en interne l’animation de mes réseaux sociaux, autrement dit mon community management ?

Vous confiez votre community management à une agence.

Vous décidez d’externaliser le sujet auprès d’une agence ou d’un prestataire. Cette solution présente de nombreux avantages. Le prestataire peut organiser la surveillance et l’animation de vos pages 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Si vous avez des clients particuliers, celà peut être un avantage significatif car il est très probables qu’ils vont utiliser votre page Facebook ou votre compte Twitter pour poser une question un samedi à 21 heures.
Avec un prestataire, vous disposez d’une ressource généralement hyper-qualifiées, qui suit l’actualité des réseaux sociaux et qui intervient dans les règles de l’art. Généralement, ce prestataire saura vous conseiller sur la bonne stratégie à adopter. Vous vous dites que ça n’est pas votre métier que ça ne le sera jamais. « Autant s’adresser à des professionnels ».

L’inconvénient majeur de cette option est la culture d’entreprise.
Si une personne extérieure à votre entreprise anime vos réseaux sociaux, comment faites-vous pour diffuser  la culture de votre entreprise ? Vous savez, votre ADN, ce positionnement, ce ton, ce petit plus qui fait que vos clients vous choisissent et vous sont fidèles ?
Les réseaux sociaux sont avant tout des espaces de dialogue et d’échange qui ont besoin d’authenticité, de réactivité : des photos prise sur le vif dans l’entreprise, le petit conseil d’utilisation du produit que seul un technicien peut connaitre… Un prestataire extérieur aura du mal à intervenir de cette façon à votre place.

Vous décidez d’internaliser l’animation de vos réseaux sociaux

Cette décision est très honorable. Elle montre que vous avez compris que :

  • les réseaux sociaux ne sont pas réservé aux ‘adolescents boutonneux’ qui jouent en ligne,
  • qu’il s’agit d’un enjeu stratégique pour votre entreprise et qu’on ne sous-traite pas un enjeu stratégique
  • que l’authenticité et la personnalité de la communication sont clé.

Bravo.

Vous décidez donc d’embaucher un community manager ou de confier cette mission à un collaborateur du marketing ou de la communication.

Option 1 : vous embauchez un social media manager. Des questions vont se poser et elles sont nombreuses. Etes-vous certain qu’il faille un collaborateur à temps plein sur cette mission ? Ce collaborateur va être le seul dans l’entreprise à avoir cette compétence dans un monde où les choses évoluent vite, très vite.  Comment le faire évoluer, faire évoluer ses compétences alors qu’il ne pourra pas  échanger avec ses pairs ? Comment le manager si on ne maitrise pas son métier ? Ne va- t-il pas s’ennuyer et perdre en compétences au bout de quelques temps ?
La liste des questions est longue et les réponses vont souvent dans le mauvais sens.

Option 2 : vous confiez l’animation des réseaux sociaux à un collaborateur qui a une autre mission. Les dirigeants et les managers se tournent souvent vers les collaborateurs des départements marketing ou communication.
Cette option est intéressante, mais là aussi, il faut se poser plusieurs questions. Ce collaborateur maitrise-t-il la communication sur les réseaux sociaux ? A -t-il une stratégie claire ? A-t-il les moyens et les ressources pour réaliser correctement sa mission de community manager ? Y a-t-il un risque que l’animation des réseaux sociaux « passe après » et ne soit jamais la priorité ?

L’organisation du community management est une question de curseur.

Vous l’aurez compris en lisant ces lignes, on trouve des avantages et des inconvénients dans les deux approches, que ce soit dans l’externalisation ou dans l’internalisation de la gestion des réseaux sociaux.

En vérité, la question n’est pas ‘Faut-il externaliser ou internaliser les community management’ ?

La bonne question est « où mettre le curseur entre ce que je fais en interne et ce que j’externalise ?

Autrement dit, l’organisation du community management doit ressembler à un gâteau à la crème et aux cerises.

Votre prestataire assure la structure, du gâteau.

Il connait la recette, sait vous guider dans votre stratégie, et assure une permanence 7/24 si vous en avez besoin. Il est le garant de la régularité de vos publications sur les réseaux sociaux – régularité qui est une clé du succès.

Vos collaborateurs s’occupent de la crème et des cerises.

Ainsi, vos collaborateurs peuvent poster quand ils le peuvent ou quand ils en ont l’occasion. Lors d’un événement, un salon par exemple, parce qu’il y a une actualité forte sur un produit ou une offre, pour donner une information « maison » dont eux seuls ont le secret. Ainsi, ils assurent l’authenticité de votre communication sur les réseaux sociaux car eux seuls peuvent transmettre la culture de l’entreprise et la culture produits.

 

 

 

 

 

Les 3 dangers de l'été pour votre page Facebook

Vous publiez régulièrement sur Facebook pour engager vos clients, convaincre vos prospects et attirer des talents. L’été et les congés arrivent, voici 3 conseils pour que votre page Facebook reste un des fers de lance de votre communication digitale même pendant l’été.   Téléchargez notre guide : 7 conseils indispensables pour générer des leads. N’abandonnez […]

Read More

L'erreur à ne pas commettre : inviter vos amis à aimer votre page Facebook

Votre page professionnelle sur Facebook est toute neuve ? Pour le moment vous n’avez aucun fan ? Vous envisagez de faire comme tout le monde : inviter vos amis à aimer votre page ? C’est l’erreur à ne pas commettre !   Tout le monde vous conseil d’inviter vos amis à aimer votre page. En réalité, […]

Read More

Les réseaux sociaux et l'effet perroquet, vous connaissez ?

Quand une entreprise engage ses collaborateurs sur les réseaux sociaux, ils ont souvent peur de répéter la même chose et que les internautes se lassent de lire la même information. C’est l’effet perroquet. Crainte infondée ou réel risque ? Cet article vous dit tout. Qu’est-ce que l’effet perroquet ? Quand une entreprise, un groupe, une marque, décide d’engager […]

Read More

Qu'est ce que le Social Selling ?

Le Social Selling, c’est l’art d’utiliser les réseaux sociaux dans le processus de vente. Le Social Selling est une technique commerciale et marketing qui consiste à utiliser les réseaux sociaux, les comptes Twitter, Facebook, Linkedin voire Instagram, pour se connecter avec leurs clients ou leurs prospects et leur apporter de la valeur. Cette technique permet […]

Read More

Comparatif Hootsuite VS Buffer

Vous animez des réseaux sociaux et vous hésitez entre Hoosuite et Buffer ? Gagner du temps et soyez plus efficace et choisissez l’outil fait pour vous. Cet article s’adresse à tous ceux qui souhaitent optimiser la gestion et la programmation sur les réseaux sociaux. Community manager Social media manager Chargés de communication, Responsables marketing digital, et […]

Read More

[TUTORIEL] - Comment promouvoir gratuitement vos produits sur Facebook

par Claire DELPIERRE – Janv. 2016 Vous vous demandez comment mettre en avant une offre promotionnelle sur Facebook ? Cet article est fait pour vous ! Ce court tutoriel vous explique étape par étape comment faire la promotion d’une offre sur Facebook. Nous vous montrons également le rendu de la publication, ainsi que le visuel perçu par […]

Read More

[TUTO] - Réussir une campagne publicitaire Facebook quand on est un point de vente

par Claire DELPIERRE – Janv. 2017 Comment réussir une campagne publicitaire Facebook pour promouvoir une offre en point de vente. Vous avez un commerce, vous êtes un artisan, assureur ou architecte. Vous avez compris que vos clients sont sur les réseaux sociaux et vous avez ouvert une page Facebook. Bravo ! Si vous souhaitez toucher de […]

Read More

Faut-il externaliser ou internaliser son community management ?

Vous avez compris que les réseaux sociaux font partie intégrante de votre présence digitale et qu’un site web ne suffit plus. Vos prospects, vos clients, vos concurrents ont investi ces réseaux. Vous avez ouvert vos pages il y a quelques temps, mais vous savez qu’il est temps d’accélérer et d’intensifier votre présence. Très rapidement, se […]

Read More
Share

Au secours, j’ai peur de lancer mes commerciaux sur les réseaux sociaux !

5 idées fausses sur le social selling et les arguments pour y répondre.

1. Les commerciaux ne sauront jamais quoi dire sur les réseaux sociaux !

Il est vrai qu’un commercial n’est pas un collaborateur qui a l’habitude de créer du contenu, et ça n’est pas ce qu’on lui demande. Alors qu’il y a quelques années, les réseaux sociaux étaient l’apanage des équipes marketing et communication, qui elles, savent créer des contenus, le social selling demande aux commerciaux, eux aussi, de poster sur les réseaux sociaux.
La première chose que vos vendeurs vont pouvoir faire, c’est partager avec leur réseau, les contenus créé par le marketing. Mais attention, s’ils se bornent à ne faire que ça, leur présence « sociale » va vite manquer de personnalité et d’humanité. Contrairement aux idées reçues, vos vendeurs ont des choses à dire et des images à partager. Souvent nous utilisons une formule qui résume bien les choses « partagez sur les réseaux les sujets qui alimentent les conversations avec vos clients, lors d’un déjeuner ou d’une visite, par exemple ». C’est là que vos vendeurs vont trouver des idées, de l’actualité économique locale à la photo de leur dernier salon professionnel.

2. Les réseaux sociaux, c’est réservé à nos plus jeunes vendeurs, mais les autres…
C’est vrai que les plus jeunes de vos collaborateurs utilisent Facebook comme on utiliserait son téléphone s’il servait encore à téléphoner. Ca n’est pas pour autant qu’ils savent utiliser les réseaux sociaux pour prospecter et fidéliser leurs clients.
Le social selling c’est une affaire d’état d’esprit plutôt qu’une question de génération. Parmi les équipes que nous accompagnons, ce ne sont pas les plus jeunes qui ont les meilleurs résultants. Ce sont les vendeurs qui, dans la vraie vie, ont l’esprit « réseaux », ceux qui déjeunent avec leurs clients, qui donnent des nouvelles sans essayer de vendre quelque chose, ceux qui participent à des clubs, ceux qui organisent des événements, et ça, ça n’est pas une histoire d’âge.

3. Utiliser les réseaux sociaux, ça va leur prendre trop de temps !
Là aussi, il y a du vrai. Si vos équipes vont sur les réseaux sociaux pour se « promener » comme on regarde les passants passer à la terrasse d’un café, effectivement, ils vont y passer des heures et pas forcément efficaces. Utiliser les réseaux sociaux pour le développement commercial demande de la méthode et de l’organisation. Grâce aux mobiles, vos vendeurs vont pouvoir utiliser les réseaux sociaux en « temps masqué », dans un train, en attendant chez un client, sur un salon, lors d’une conférence, etc…
Grâce à une méthode et et de l’organisation, ils vont savoir comment se connecter aux bonnes personnes, aller chercher du contenu pertinent avec une ligne éditoriale précise et intéragir avec les bonnes cibles pour une transformation commerciale concrète. A chaque fois qu’ils iront sur les réseaux, ils doivent avoir leur « todo list » en tête et c’est comme ça qu’ils seront efficaces.

4. On ne pourra jamais mesurer l’efficacité d’une présence commerciale sur les réseaux sociaux
Ah le fameux ROI !  Il est vrai que le client des années 2015 est sacrément agile. Il entend parler d’une entreprise sur les réseaux sociaux, il va sur le site web voir de quoi il retourne, il attend, il prend des avis sur internet et il revient… parfois par le site web, parfois par téléphone, parfois via les réseaux sociaux, parfois avec son ordinateur du bureau, parfois avec son mobile. Bref, il est difficile à pister ce client.
Dans tous les cas, on peut mesurer l’efficacité des commerciaux sur les réseaux sociaux. Tout d’abord grâce à des indicateurs internes aux réseaux, le nombre de vues de profil sur LinkedIn ou le nombre de commentaires sur Facebook, par exemple. On peut aussi utiliser des indicateurs internes à l’entreprise grâce à un bon paramétrage du logiciel CRM, par exemple.

5. On a jamais rien vendu sur les réseaux sociaux !
Encore une fois, je dois dire qu’il y a du vrai dans cette affirmation. Sur les réseaux sociaux, si on veut à tout prix vendre quelque chose, c’est le flop assuré. Les réseaux sociaux, sont avant tout une affaire de relations humaines. C’est en nouant et en développant les relations avec ses clients et ses prospects qu’on arrive à …. Vendre. Et ça marche. On a des demandes de rendez-vous, des demandes de devis, des recommandations via les réseaux sociaux qui débouchent sur du chiffre d’affaires. Les équipes commerciales que l’on accompagne ont augmenté de 38% le nombre de rendez-vous sur l’année 2015 grâce à leur activité sur les réseaux sociaux.

Alors pourquoi pas vous ?

 

Témoignage : comment réussir sur LinkedIn quand on part de zéro ?

Jean Sébastien Lefevre, Conseiller PI-TPE chez ADREA Mutuelle, était plutôt sceptique à l’idée d’utiliser les réseaux sociaux dans son processus de vente. Désormais, LinkedIn lui permet de générer 10% d’affaires en plus ! Pourquoi vous êtes-vous mis au Social Selling ? JSL : Il y a 6 mois, je ne connaissais pas du tout le Social […]

Read More

Faut-il avoir une stratégie de contenu avant de démarrer un programme de Social Selling ?

Engager ses commerciaux sur les réseaux sociaux et déployer le social selling est aujourd’hui incontournable. Tous les managers et dirigeants qui lancent ces projets se posent la question des contenus. Alors, par quoi doit-on commencer : par la stratégie de contenu ou par le social selling ? Voici notre vision.   Avoir une stratégie de contenu avant de […]

Read More

Les 3 dangers de l'été pour votre page Facebook

Vous publiez régulièrement sur Facebook pour engager vos clients, convaincre vos prospects et attirer des talents. L’été et les congés arrivent, voici 3 conseils pour que votre page Facebook reste un des fers de lance de votre communication digitale même pendant l’été.   Téléchargez notre guide : 7 conseils indispensables pour générer des leads. N’abandonnez […]

Read More

Les quatre profils de dirigeants qu’on préfère sur Linkedin

Pensez vous vraiment que Carlos Ghosn, Michel Edouard Leclerc, Olivier Gavalda ou Benoit Potier font leur business grâce à Linkedin ? Certainement pas, et pourtant ils sont présents, actifs voire très actifs sur Linkedin. Alors pourquoi ? Pourquoi ces dirigeants d’entreprises leader sur leur marché passent-ils du temps à animer leur compte Linkedin ? Voici […]

Read More

Comment bien choisir son prestataire de Social Selling ?

Introduire les réseaux sociaux dans la routine professionnelle des commerciaux est un projet qui change profondément les habitudes et les pratiques professionnelles. Sous-traiter l’accompagnement des équipes au Social Selling à un prestataire extérieur est une clé de la réussite du projet et ce, pour plusieurs raisons. Aller plus vite Sous-traiter la formation et l’accompagnement de […]

Read More

Qu'est ce que le Social Selling ?

Le Social Selling, c’est l’art d’utiliser les réseaux sociaux dans le processus de vente. Le Social Selling est une technique commerciale et marketing qui consiste à utiliser les réseaux sociaux, les comptes Twitter, Facebook, Linkedin voire Instagram, pour se connecter avec leurs clients ou leurs prospects et leur apporter de la valeur. Cette technique permet […]

Read More

Le social selling avec Linkedin dans l'assurance.

Entretien avec Marie-Eve Saint Cierge Lovy, directrice marketing chez APICIL. Pourquoi avez-vous choisi d’encourager les vendeurs grands comptes à être actifs sur les réseaux sociaux ? Le métier d’ingénieur d’affaires évolue. Le développement du web a totalement modifié des acheteurs du BtoC mais aussi ceux de nos interlocuteurs BtoB et cela dès la phase de […]

Read More

LinkedIn change de peau, avez-vous remarqué le nouveau design ?

Vous avez peut-être remarqué que les pages Linkedin ont changé sur Desktop. Tout le monde n’a pas encore ces changements sur son profil, mais cela ne saurait tarder. Pas de panique, nous avons étudié cette nouvelle interface et voici les premiers changements que nous avons observés.    Qu’y a-t-il de nouveau sur les écrans Linkedin […]

Read More
Share

10 trucs pour un profil LinkedIn parfait ! [infographie]

par Sophie ATTIA – Déc. 2014
 

À quoi sert cette infographie ?

Vous savez que vous devez utiliser la puissance de LinkedIn pour développer votre « business » et vendre avec les réseaux sociaux. Comment aborder le sujet ? Découvrez ici 10 étapes clés pour rendre votre profil LinkedIn efficace.

Comment l’utiliser ?

Tous les éléments de votre profil n’ont pas la même importance. Cette infographie vous aide à prioriser les leviers de votre visibilité sur les réseaux sociaux. Suivre ces 10 étapes vous permettra d’optimiser votre profil

À qui s’adresse-t-elle ?

Elles s’adresse à toutes les personnes désireuses de rendre leur profil LinkedIn impactant afin de mieux vendre grâce aux réseaux sociaux.

Lire nos articles Linkedin

Témoignage : comment réussir sur LinkedIn quand on part de zéro ?

Jean Sébastien Lefevre, Conseiller PI-TPE chez ADREA Mutuelle, était plutôt sceptique à l’idée d’utiliser les réseaux sociaux dans son processus de vente. Désormais, LinkedIn lui permet de générer 10% d’affaires en plus ! Pourquoi vous êtes-vous mis au Social Selling ? JSL : Il y a 6 mois, je ne connaissais pas du tout le Social […]

Read More

Les quatre profils de dirigeants qu’on préfère sur Linkedin

Pensez vous vraiment que Carlos Ghosn, Michel Edouard Leclerc, Olivier Gavalda ou Benoit Potier font leur business grâce à Linkedin ? Certainement pas, et pourtant ils sont présents, actifs voire très actifs sur Linkedin. Alors pourquoi ? Pourquoi ces dirigeants d’entreprises leader sur leur marché passent-ils du temps à animer leur compte Linkedin ? Voici […]

Read More

Qu'est ce que le Social Selling ?

Le Social Selling, c’est l’art d’utiliser les réseaux sociaux dans le processus de vente. Le Social Selling est une technique commerciale et marketing qui consiste à utiliser les réseaux sociaux, les comptes Twitter, Facebook, Linkedin voire Instagram, pour se connecter avec leurs clients ou leurs prospects et leur apporter de la valeur. Cette technique permet […]

Read More

Le social selling avec Linkedin dans l'assurance.

Entretien avec Marie-Eve Saint Cierge Lovy, directrice marketing chez APICIL. Pourquoi avez-vous choisi d’encourager les vendeurs grands comptes à être actifs sur les réseaux sociaux ? Le métier d’ingénieur d’affaires évolue. Le développement du web a totalement modifié des acheteurs du BtoC mais aussi ceux de nos interlocuteurs BtoB et cela dès la phase de […]

Read More

LinkedIn change de peau, avez-vous remarqué le nouveau design ?

Vous avez peut-être remarqué que les pages Linkedin ont changé sur Desktop. Tout le monde n’a pas encore ces changements sur son profil, mais cela ne saurait tarder. Pas de panique, nous avons étudié cette nouvelle interface et voici les premiers changements que nous avons observés.    Qu’y a-t-il de nouveau sur les écrans Linkedin […]

Read More

[TUTORIEL] - Comment protéger la liste de vos contacts LinkedIn?

par Laurie SILLA – Février. 2016 Vous vous demandez quels sont les avantages et les inconvénients de protéger votre liste de contacts sur LinkedIn ? Vous souhaitez que cette liste soit protégée mais vous ne savez pas comment faire ? Cet article est fait pour vous ! Quelle est la différence entre une liste de contacts LinkedIn […]

Read More

10 trucs pour un profil LinkedIn parfait ! [infographie]

par Sophie ATTIA – Déc. 2014   À quoi sert cette infographie ? Vous savez que vous devez utiliser la puissance de LinkedIn pour développer votre « business » et vendre avec les réseaux sociaux. Comment aborder le sujet ? Découvrez ici 10 étapes clés pour rendre votre profil LinkedIn efficace. Comment l’utiliser ? Tous les éléments […]

Read More
Share